Weekend express à Londres : comment s’organiser ?

Weekend à Londres : London Bridge.
C’est bientôt le weekend ! Et s’y on en profitait pour s’éclipser à Londres ? Je vous embarque dans mes valises : direction la capitale anglaise pendant 2 jours !


HELLO LONDON !

 

Londres, c’est indéniablement ma ville coup de coeur. J’y suis restée pendant presqu’un an pendant mes études, et je n’ai probablement pas exploré un dixième de la ville tellement il y a de choses à voir et à faire.
J’aime d’ailleurs beaucoup y retourner, et c’est vrai qu’en s’organisant un tout petit peu à l’avance (et en guettant les promos), on peut dénicher un billet aller-retour depuis Paris à moins de 70€ en périodes creuses. #véridique
Bref, si l’occasion se présente, pourquoi ne pas aller faire un petit coucou express à nos copains British ? Parce qu’on se le dise : on les aime bien, nos copains d’Outre-Manche.

 

Bon, cela dit, acheter un billet pour Londres, c’est bien, mais on ne va pas aller bien loin pendant 2 jours avec notre petite feuille A4 pliée en deux au fond du sac à dos.
Alors, histoire de profiter du weekend à 100%, on s’organise (un peu, mais pas trop), mais surtout, on chope les bonnes adresses londoniennes, du “must see/must do” aux adresses un peu plus insolites. Allez, en voiture Simone. En avant moussaillon. Roule, Raoul.


PRÉPARER SON WEEKEND

 

  1. On guette effectivement les bons plans pour dégoter des billets de train ou d’avion pas trop chers. On a tendance à se laisser tenter par les compagnies aériennes low-cost comme Transavia, EasyJet ou Ryanair : pourquoi pas !
    Par contre, on anticipe bien les frais additionnels que ça engendre (coût de la navette-aéroport, des bagages en soute, du ticket de métro jusqu’à Orly ou Roissy …). Parfois, ça vaut vraiment le coup. Et parfois, il vaut franchement mieux prendre l’Eurostar.
    D’autant plus qu’une fois arrivé(e) à Londres, il faut compter minimum 45 minutes de trajet entre l’aéroport et le centre de la capitale (alors qu’on arrive directement au coeur de la ville avec l’Eurostar). 45 minutes, ça n’a l’air de rien comme ça, mais quand on part pour deux petits jours, ça a son importance au compteur.
    Bref, on fait preuve d’un peu de bon sens en fonction de la situation (promis, c’est pas douloureux).
  2. On cherche un endroit sympa où dormir : plus on s’y prend à l’avance, plus le choix sera large, et la gamme de prix sera bien évidemment plus variée. On peut trouver un lit en dortoir dans une des très nombreuses auberges de jeunesse londoniennes pour 15-20€. D’ailleurs, si je devais en recommander une, je conseillerais Clink 78. L’endroit est plutôt sympa,  à deux pas de la gare King’s Cross St. Pancras, et le prix du dortoir est plutôt abordable.
    Deuxième option : on se trouve un AirBnb. Le prix est généralement un petit peu plus élevé qu’en auberge (on compte minimum 25-30€ la nuit par personne), mais c’est plutôt pratique lorsqu’on voyage en groupe et/ou qu’on souhaite un peu plus d’intimité.
    CADEAU ! Si vous n’êtes pas encore inscrits sur le site, je vous file mon code de parrainage pour obtenir une remise de 18€ sur votre premier séjour.
  3. Voyager léger. On emporte le strict minimum dans son sac à dos ou dans sa valise.. On part en weekend, pas en expédition de 3 mois ! Et puis, si on oublie quelque chose, on achète sur place, hein, il n’y a pas mort d’homme.

LES BONNES ADRESSES LONDONIENNES 

 

2 jours, c’est court. Ca serait donc franchement dommage de perdre du temps inutilement sur place.
Alors, voici une petite feuille de route personnelle qui, peut-être, vous donnera quelques idées pour vos prochains weekends à Londres.

 

Pour info :

  • J’ai pris l’avion très tôt le samedi à Orly (arrivée à l’aéroport de Luton à 7h30 heure locale) et je suis repartie le dimanche soir à 20h. (23h30 avec les retards surprises …)
  • On est parti à cinq, et on a réservé un AirBnb pour une nuit dans le quartier de Southwark (à proximité du métro Borough et de Borough Market).

 

Londres : quartier de Southwark.


 PREMIER JOUR


10h30 – On a faim !

Après avoir déposé nos sacs à dos à l’appart’, direction Borough Market pour un petit-déjeuner typiquement anglais chez Maria’s Market Cafe.

Au menu : chocolat chaud, oeufs, bacon, saucisses, tartines beurrées. On valide, et on est paré pour bien commencer la journée !

 

Petit-déjeuner chez Maria's Market Cafe.

 

11h – Petite promenade dans les allées de Borough Market

On profite d’être sur place pour faire un petit tour entre les étales, se prendre un petit jus de fruit frais et savourer (engloutir …) un doughnut à à la praline et à la fleur d’oranger (chut, ça reste entre nous, ok ?).

 

Promenade à Borough Market.

 

11h30 – Cap vers London Bridge

Allez, on quitte (difficilement) les odeurs enivrantes de Borough Market pour se rendre sur le London Bridge, avec sa vue imprenable sur le Tower Bridge.

 

Tower Bridge.

 

11h45 – A plus dans l’bus !

Il y a beaucoup de monde sur les routes londoniennes, mais ça serait quand même dommage de ne pas monter dans les célèbres bus rouges à deux étages, non ?

Pour les grands trajets, on privilégie le métro, histoire de ne pas perdre trop de temps. Pour les trajets un peu plus courts, on monte dans le bus (ou on marche !). D’ailleurs, ou n’oublie pas de s’acheter une Oyster Card (carte de transport). Elle coûte environ 13€ (la moitié du prix sert à éditer la carte, l’autre sert de crédits) et on peut facilement et instantanément en créer une aux bornes de métro (ou au guichet). Pratique, rechargeable, et beaucoup moins cher que des tickets à l’unité. On peut même rendre sa carte à la fin du séjour, et se faire rembourser les frais d’édition. Sympas, ces anglais !

 

Bus à deux étages.

 

12h15 – Vous avez dit shopping ?

C’est l’heure de faire un peu de shopping ! Un weekend à Londres ne serait rien sans un passage sur Oxford Street.
Topshop, Pull & Bear, Urban Outfitters, Primark … Le choix ne manque pas !
Au passage, on en profite pour manger un bout et faire un petit arrêt chez Ben’s Cookies.

Comme la soif commence à nous guetter après quelques heures d’emplettes, on file illico presto se rafraîchir chez Bubbleology. On y sert des bubble tea à tomber par terre !
Pour celles et ceux qui ne savent pas ce que c’est, il s’agit d’un mélange de thé (vert ou noir) et de saveurs fruitées qu’on sirote à la paille. On peut le boire chaud, ou froid, y ajouter du lait (ou pas !), des petites perles de tapioca (aussi appelées perles du Japon), de la gelée de fruits … Bref, il y en a pour tous les goûts. #passionbubbletea

 

Bubble tea chez Bubbleology.

 

16h30 – Direction Piccadilly Circus

Arrêt touristique chez Cool Britannia histoire de ramener quelques souvenirs de ce petit weekend à l’anglaise, avant de courir chez M&M’s World se remplir un ballotin de chocolats de toutes les couleurs.

 

M&m's World à Londres.

 

19h30 – A table et au lit !

C’est l’heure de rentrer à la maison, parce qu’on commence sérieusement à avoir mal aux pieds. Mais avant, on se pose dans un petit resto sympa, The Trinity, pour y manger un bon burger, accompagné d’une pinte de bière (à consommer avec modération, toujours !).

 

Trinity
(Crédits image : www.thetrinity.co.uk/)

 

Pour les plus courageux : petite virée digestive au Tate Modern ! Le samedi, le musée est ouvert jusqu’à 22h, alors on en profite (et c’est gratuit, en plus !).


DEUXIEME JOUR

 

8h30 – Coucou, petit-déjeuner !

On se réveille (difficilement) et on se prépare pour aller manger le meilleur petit-déjeuner du monde au Breakfast Club.
Il vaut mieux y aller tôt pour éviter les longues files d’attente : l’endroit est très prisé, et on comprend vite pourquoi une fois qu’on est à l’intérieur et qu’on nous apporte le petit-dèj.

En tout cas, on en change pas une équipe qui gagne : comme hier au Maria’s Market Cafe, on commande un “English breakfast” : oeufs mollets, tomates poêlées, haricots, saucisses, bacon et toasts. Pour l’originalité on repassera, pour l’amour du petit-déjeuner anglais, on dit OUI !

 

Petit-déjeuner anglais au Breakfast Club, Londres.

 

On accompagne le petit-dèj d’un jus de fruits frais et d’un chocolat chaud aux marshmallow.

 

Chocolat chaud aux marshmallow au Breakfast Club, Londres.

 

Et on termine par des pancakes aux fruits rouges, sirop d’érable et crème fouettée à la vanille. On risque de sortir de là en roulant par terre, mais on est heureux !

 

Breakfast Club : pancakes aux fruits rouges, sirop d'érable, crème fouettée à la vanille.

 

11h30 – Sous le charme de Camden

On saute dans le métro pour aller se promener dans les allées de Camden Market.
Camden, c’est vraiment un endroit atypique ! Un quartier de Londres qui vibre, de jour, comme de nuit.

Et comme il fait beau (et chaud), on embarque dans une jolie petite péniche, sur le Regent’s Canal. On s’installe sur des petits coussins moelleux, on enlève ses baskets, on sort les lunettes de soleil, et on est parti pour 45 minutes de croisière jusqu’au London Zoo. En arrière-fond : mélodies anglaises et accords de guitare. Le pied !

 

Croisière en péniche sur le Regent's Canal.

 

15h – Tea time

On quitte (à regret) notre belle péniche pour se poser dans l’ambiance feutrée de chez Yumchaa.

 

Tea time chez Yumchaa.

 

On choisit le thé qui nous plaît, on l’accompagne d’une part de gâteau maison typiquement anglais, comme le Velvet Cake, et on chille, tout simplement. On est bien, bien, bien.

 

Velvet cake de chez Yumchaa.

 

16h – Le weekend n’est pas encore fini !

On profite d’être dans le coin pour aller se promener à Regent’s Park. Ce parc est absolument immense (et magnifique) !
Une jolie manière de terminer notre weekend à Londres.

 

Regent's Park, Londres.

 

17h30 – C’est l’heure de rentrer …

Oh, c’est déjà la fin du weekend … On rentre préparer nos affaires et rendre les clefs de l’appartement.
Et si sur le chemin du retour, on passe par la gare de King’s Cross, on s’arrête quelques minutes devant la voie 9 3/4 (pour les fans d’Harry Potter). 😉

 

King's Cross : voie 9 3/4.


BILAN DU WEEKEND À LONDRES

 

2 jours, ça passe vraiment super vite ! Mais qu’est-ce que ça vaut le coup !
Et puis, avec un tout petit peu d’organisation, on passe un super weekend, en famille ou entre copains.

On a eu foutrement mal aux pieds à force de marcher pendant tout le weekend (qu’on l’admette une bonne fois pour toute, hein), mais on a bien rigolé (et mangé).

Bref, see you soon London …


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.